Les Laurentides et le P’tit Train du Nord à Vélo

Les véloroutes des Laurentides

Les Laurentides constituent une région administrative située au nord de Montréal, connue pour ses vastes espaces et ses magnifiques montagnes rondes. Surnommées les « Pays d’en haut », les Laurentides reçoivent une multitude de touristes des quatre coins du monde, Mont-Tremblant étant l’endroit à visiter par excellence.

Apprécié pour ses pistes de ski de fond, l’origine du nom Mont-Tremblant est bien particulière. Les autochtones croyaient qu’une entité, comme un diable ou un grand esprit, vivait au centre de la montagne et que celle-ci tremblait lorsque l’entité était mécontente ou agitée (phénomènes géologiques).

S’étalant sur une superficie totale de 20 548 km², les Laurentides sont l’endroit par excellence pour l’exploration en pleine nature à vélo électrique dans le centre du Québec et au Canada.

 

Pourquoi accorder la préférence aux véloroutes lors d’un trajet à vélo ?

Il s’agit d’une discussion qui pourrait causer des débats parmi les cyclistes d’expérience. Alors que certains préfèrent la route, d’autres préfèrent le vélo de montagne. Néanmoins, il est possible de choisir le meilleur des deux mondes : la véloroute. 

La véloroute se situe généralement à part de la circulation automobile et ceci permet aux voyageurs de découvrir un merveilleux coin de pays sans bruit d’automobiles comme trame de fond. Cerise sur le gâteau : c’est ultra sécuritaire.

 

Faire du vélo électrique dans les Laurentides

Lorsqu’on parle de circuit de vélo, la barre est très haute pour les autres régions du Québec, surtout comparé aux Laurentides. Non seulement il y a plusieurs véloroutes proprement dites, mais il y a aussi de nombreux villages pittoresques et paysages splendides partout dans la région. Idéal pour une visite à vélo électrique. 

Un ardent partisan du vélo pourrait facilement passer la totalité de ses vacances dans les Laurentides et il n’aurait pas tout vu! Bref, prenez la route avec nous, les Laurentides vous attendent !

Véloroute la Vagabonde

La Vagabonde est une véloroute agréable d’environ 40 km débutant à Saint-Placide et prenant fin à Saint-Eustache. La totalité du chemin se situe sur une voie réservée et séparée de la circulation automobile. La Vagabonde passe notamment via le village d’Oka et le parc national d’Oka (SÉPAQ). 

La majorité du trajet entre Oka et Saint-Placide s’effectue aux abords de la rivière des Outaouais. Par la suite, la piste arrive jusqu’au lac des Deux Montagnes non loin de Laval et de Montréal. 

La Vagabonde peut aussi être utilisée comme point d’accès à plusieurs régions à vélo électrique, à commencer par la Montérégie. Du centre-ville d’Oka, il y a le traversier saisonnier qui vous permettra de vous rendre à Hudson. À partir de là, vous êtes en chemin pour Rigaud et le Prescott Russell Trail (en Ontario) se situe tout près. Ce dernier se rend jusqu’à Ottawa. 

La véloroute la Vagabonde vous permet aussi de rentrer à Laval, et ce, via deux points d’accès intéressants, soit à Saint-Eustache et à Deux Montagnes.

Pour continuer, la Vagabonde prend officiellement fin à Saint-Eustache. Toutefois, il est possible d’effectuer la connexion entre Saint-Eustache et Boisbriand via le chemin de la Grande-Côte/QC-344 E, qui possède une voie cyclable réservée. 

Une fois à Boisbriand, vous arrivez directement au sud des Laurentides et vous pouvez prendre le P’tit Train du Nord pour continuer votre voyage.

 

Le parc linéaire des Basses-Laurentides

Le parc linéaire des Basses-Laurentides est une autre véloroute qui connecte Saint-Jérôme à Laval via un chemin à bonne distance de la circulation automobile. Par la suite, il est possible d’emprunter la Route Verte #2 pour se rendre ainsi jusqu’à Montréal via Laval.

Grâce au parc linéaire des Basses-Laurentides, il est maintenant possible d’effectuer la totalité de la route entre Mont-Laurier et Montréal et ce, le long d’un seul tracé linéaire. En d’autres mots, nous avons une piste cyclable qui s’étire sur plus de 250 km. 

Donc, si vous trouvez que le P’tit Train du Nord n’est pas assez long, vous pouvez ajouter une journée ou deux pour vous rendre jusqu’à la métropole québécoise.

Piste cyclable La Seigneurie des Plaines

La piste cyclable La Seigneurie des Plaines est une piste très récente dont l’ouverture remonte seulement à 2020. Il s’agissait d’un excellent « timing » pour lancer une piste cyclable considérant que nous étions dans les débuts de la COVID-19 à ce moment-là.

Cette piste offre aux visiteurs un trajet de 21 km complètement asphalté entre Blainville, Sainte-Anne-des-Plaines et Terrebonne, devenant du coup une connexion entre les Laurentides et Lanaudière. 

Il est possible d’effectuer une boucle en partant de Blainville jusqu’à Terrebonne. Une fois dans Lanaudière, prenez la piste TransTerrebonne pour venir rejoindre le parc linéaire des Basses-Laurentides, proche de Bois-des-Fillions.

La Villageoise-de-Mont-Tremblant

La Villageoise-de-Mont-Tremblant est un circuit de vélo pavé qui vous fera explorer la région de Mont-Tremblant entre le lac Mercier et le lac Tremblant. Cette piste cyclable se situe sur le bord de la 327 et traverse tous les centres de villégiature de la région de Mont-Tremblant. 

Avec environ une douzaine de kilomètres, la Villageoise-de-Mont-Tremblant vous donne un accès de qualité pour des vacances bien méritées. De plus, ce genre de piste vous aidera à faire du « slow travel ». En d’autres mots, du tourisme lent, un tourisme alternatif par rapport au tourisme de masse. Loin d’être une forme de tourisme où l’on se traîne les pieds, on pourrait traduire le tout en « tourisme pleine conscience », qui encourage l’authenticité, à goûter le moment présent. Voyager en pleine conscience nous reconnecte à l’essentiel en nous faisant apprécier ce que l’on découvre lors de notre périple. Cette piste vous permettra d’avoir une connexion entre le P’tit Train du Nord, le Mont-Tremblant touristique et la station de ski.

Le P’tit Train du Nord en bref

Bon, vous l’attendiez tous ! Nous gardions le P’tit Train du Nord pour la fin. Que dire sur le P’tit Train du Nord ? Commençons par les bases du parc linéaire et remontons dans le temps… juste un peu. 

Le P’tit Train du Nord existe depuis la fin des années 1800.

On pourrait même dire que c’est grâce à ce train que le ski de fond est devenu populaire au Canada, et ce, grâce à Herman Smith-Johannsen, dit Jackrabbit

Ce supercentenaire norvégien aurait été l’une des pierres angulaires du P’tit Train du Nord, ayant été chargé de faire le tracé du futur train lorsqu’il était plus jeune.

Sa vitesse de déplacement en ski de fond aurait marqué l’imaginaire de plusieurs. De là son surnom de « Jackrabbit » (lièvre) ! Par la suite, le P’tit Train du Nord a marqué l’imaginaire québécois à plusieurs reprises durant son histoire.

Félix Leclerc, pionnier de la chanson québécoise, a notamment composé une chanson en l’honneur du P’tit Train du Nord.

De plus, le P’tit Train du Nord apparaît aussi rapidement dans l’émission culte des années 50 Les Belles Histoires des pays d’en haut.

Les opérations du train ont éventuellement pris fin dans les années 80. Il y aura alors une période d’environ 15 ans avant l’inauguration du P’tit Train du Nord en 1996.

C’est ainsi que le Québec aura la plus longue piste cyclable au Canada avec 200 km de Mont-Laurier à Saint-Jérôme. 

L’arrivée du parc linéaire a entraîné un lot de retombées économiques, au point que d’autres régions au Canada ont essayé de reproduire le phénomène. 

Aujourd’hui, le P’tit Train du Nord est asphalté à au moins 70 %, traversant plus d’une vingtaine de municipalités et plusieurs lieux historiques et naturels.

 

P’tit Train du Nord à vélo électrique

Il existe donc plusieurs façons de faire les 200 km entre Mont-Laurier et Saint-Jérôme. Il y a de nombreux campings, hôtels et restaurants rendant le parc linéaire du P’tit Train du Nord très convivial. 

Il est important de bien préparer son équipement pour une randonnée de plusieurs jours comme le P’tit Train du Nord. Nous vous recommandons d’apporter avec vous votre meilleur vélo électrique, votre casque de vélo, un bon sac à bagages pour le vélo et assez de place pour amener beaucoup d’eau et nourriture.

De plus, la majorité des hôtels, des auberges et des campings en chemin ont des garages pour les vélos et il est possible d’y brancher votre vélo électrique pour avoir une batterie chargée dès le lendemain. 

Sinon, pour revenir au P’tit Train du Nord, voici quelques façons de faire le trajet qui pourraient vous intéresser lors de votre aventure sur roues :

Mont-Laurier à Saint-Jérôme – 200 km en 2 jours

Il est possible de faire la totalité du trajet en débutant à Mont-Laurier. Il existe un service de navette qui part régulièrement de Saint-Jérôme durant la saison estivale. La navette peut vous laisser à Mont-Laurier pour votre première journée. 

Nous vous conseillons de débuter votre trajet de vélo électrique à Mont-Laurier étant donné que vous allez avoir moins de montées à effectuer pour revenir.

Il est possible de faire la totalité des 200 km en 2 jours. Vous pourriez faire le trajet ainsi : 

Jour 1 : Mont-Laurier à Mont-Tremblant (lac Mercier) – 108 km ;

Jour 2 : Mont-Tremblant à Saint-Jérôme – 92 km.

Par ailleurs, sachez qu’il est possible d’étirer le tout pour avoir moins de kilométrage à faire quotidiennement : la moyenne de kilomètres effectués par les voyageurs sur le parc linéaire est de 50 km jour. Il est aussi possible de faire l’aller-retour sur 400 km. 

Il est à noter que le segment entre Mont-Laurier et Rivière-Rouge est très forestier. Il y a donc peu de villages en chemin vu que vous vous trouvez en pleine nature. C’est à partir de Rivière-Rouge que vous allez commencer à croiser des villes et villages plus régulièrement.

Rivière-Rouge à Saint-Jérôme – 130 km en 3 jours

Avec le transporteur, il est possible de descendre à tous les arrêts sur le P’tit Train du Nord. 

Ce trajet est aussi intéressant si vous désirez découvrir un segment du P’tit Train avec plus de villages pittoresques en chemin :

Jour 1 : Rivière-Rouge à Mont-Tremblant (lac Mercier) – 36 km;

Jour 2 : Mont-Tremblant (lac Mercier) à Sainte-Agathe-des-Monts – 44 km;

Jour 3 : Sainte-Agathe-des-Monts à Saint-Jérôme – 50 km.

L’aller-retour Saint-Jérôme / Sainte-Agathe-des-Monts – 100 km en 2 jours

Certains enthousiastes seront prêts à remonter la piste jusqu’à Sainte-Agathe-des-Monts. Il s’agit de la partie la plus difficile à monter sur un vélo ordinaire. Cependant, le vélo électrique vous permettra de gravir la montagne et ce, avec aisance. 

L’avantage ultime d’une véloroute comme le P’tit Train du Nord est que la piste se situe sur une ancienne voie ferrée. Les trains ne pouvant pas monter des montagnes, le relief d’une véloroute est toujours relativement plat.

Jour 1 : Saint-Jérôme à Sainte-Agathe-des-Monts – 50 km;

Jour 2 : Sainte-Agathe-des-Monts à Saint-Jérôme – 50 km.

Les Laurentides, la terre du vélo électrique ?

Que ce soit pour une petite randonnée ou pour une exploration de plusieurs jours, les Laurentides seront à la hauteur de vos attentes. 

De plus, nous tenons à rappeler que sur cette liste, aucun des trajets ne croise des automobiles. Si oui, l’article ci-présent serait doublement plus gros… Ce ne sont pas les chemins et trajets qui manquent. 

Dans les Laurentides, il y en a pour tous les goûts. Irez-vous y faire un tour cet été ?